Ha la grande question que l’on se pose dès les premiers préparatifs de votre mariage ! Combien et quels invités allons nous retrouver à notre mariage ? Quel sera le placement de table ? Petit mariage intimiste ou grand mariage festif ? Ces questions et surtout leurs réponses vont définir l’ensemble de votre mariage. Scène de mariage va donc tenter de vous aider à y voir « clair ».

Un choix d’invités impacté par la somme allouée à votre mariage

Vous vous mariés à deux, donc bien entendu la réflexion sur le choix et le nombre d’invités doit être faîte en couple. Tout d’abord, il ne faut pas se voiler la face, un mariage ça coûte de l’argent, parfois beaucoup d’argent, et l’un des critères variables impactant le montant de votre cérémonie, c’est bel et bien le nombre d’invités. Donc, pour commencer, il est bon de savoir combien d’argent, vous pensez pouvoir allouer à votre union. Le nombre d’invités à votre mariage dépend également du fait que ce soit le premier, second ou troisième mariage… On ne peut plus vous aider au-dessus de 3 mariages ! 😉

invités mariage

Le premier mariage, se doit d’être grandiose et idéal.

Traditionnellement, pour les premiers mariages, ce sont les parents des mariés qui participent financièrement au mariage, des deux côtés bien sûr. Et bien entendu, dans la mesure des uns et des autres. Il se peut que la famille du marié soit aisée ou celle de la mariée soit plus modeste. Il serait donc logique que la famille du marié soit plus généreuse, même si certains couples ou certaines familles préféreront opter pour une équité. Nous vous conseillons d’en parler franchement, sans tabou, il n’y a aucune honte à avoir moins de moyens dans une famille plutôt que dans une autre. 
Il fut un temps où les mariages étaient malheureusement arrangés, cette notion d’équité était prise en compte. Les temps modernes et la place aux mariages d’amour ont balayé dans nos sociétés modernes ces traditions désuètes.

tirelire

Donc une fois que vos familles vous ont annoncé la somme qu’elles vous donneront pour la participation à vos noces, vous devez de votre côté estimer quelle somme vous avez prévu de mettre dans l’organisation de votre mariage. Et bien oui ! Vous ne pensez quand même pas que ce sont vos familles qui allaient tout payer ?! Nous espérons que vous avez mis des économies de côtés en prévision de ce grand jour ! Et si vous avez été suffisamment épargnant (bravo l’écureuil !) malgré votre jeune âge, vous pouvez imaginer financer totalement votre mariage.

Le second (ou troisième !) mariage, rime avec autonomie financière !

second mariage

Nous sommes dans une époque moderne. Pour les seconds (ou plus) mariages, les couples doivent s’attendre à payer totalement leur propre mariage. Et oui ! À 40 ou 50 ans, nos vies sont plus confortables qu’à 25 ou 30 ans. Il ne serait donc pas convenable de demander une participation à sa famille, sauf si ça vient d’elles bien sûr… Donc là encore, nous espérons que les années à travailler vous ont permis de mettre de côté quelques épargnes pour financer ce (second) plus beau jour de votre vie !

Si ce n’est pas le cas, nous vous conseillons d’opter pour un petit mariage, très souvent, c’est l’option choisie, plus intimiste, authentique et sincère. L’expérience de la vie faisant, les mariés préfèrent s’entourer des principaux acteurs de leur vie en un nombre réduit. Une fois la somme plus ou moins définie pour votre mariage, vous allez pouvoir planifier le nombre et le choix des invités : la prise de tête commence !

Combien et quels invités ? : on reste zen et on s’accorde !

C’est à vous, futurs mariés de faire le choix des invités, vous deux bien sûr, ou vous quatre ou vous six… Et oui, les parents et beaux-parents auront leurs mots à dire ! Après tout, ils ont sans doute participé financièrement non ? Et surtout leurs amis proches ou leur famille vous ont vu naître, grandir ! Vos amis ou famille vous connaissent depuis tout petit, même si vous les avez perdus de vue ! Donc il y aura sans doute des concessions à faire :

« Inviter tonton Jacques et sa femme à table ? On ne les a pas vus depuis 10 ans ! » Oui, mais ils sont toujours en bon terme avec la famille, c’est juste l’éloignement physique qui vous a distancé !
« Et ton ami François papa ?! Invité en soirée ? » « Il t’a vu naître Justine ! Oui, tu ne l’as pas vu depuis des années, mais c’est mon meilleur ami ! » Et oui, ça se comprend, vos parents auront besoin de partager ce grand moment avec leurs proches également !

C’est bien sûr avant tout, votre grand jour et celui de vos parents ! Les priver de ce partage serait injuste et égoïste. Et franchement, vous n’y « perdrez » pas au change, dites-vous que vos vieux amis et vieilles familles seront (logiquement) assez généreux pour votre cadeau de mariage ! Ne nous voilons pas la face, c’est à prendre en compte !

Vous avez trop d’invités pour votre mariage ?

invités mariage

Distinguez deux parties dans votre mariage, selon les cultures, il peut y avoir plusieurs parties distinctes dans un mariage. Parlons ici du mariage traditionnel en France, le mariage catholique ou le mariage laïque : vous y trouverez donc la partie appelée « Vin d’honneur » et la partie de la « soirée », repas et soirée dansante.

Pour la partie « vin d’honneur », le choix des invités est assez simple : les proches bien sûr, mais également les « connaissances » : les voisins, collègues de bureau plus ou moins proches, la famille éloignée comme les cousins que l’on voit peu, et les « copains » à distinguer des vrais amis. Le nombre d’invités « aux vins d’honneur » peut varier de 30 ou 40 personnes dans un mariage intimiste à plusieurs centaines dans un grand mariage.

Votre traiteur, wedding planner ou salle de réception vous aideront à définir un coût par invité, peu élevé à ce stade, mais attention, en volume votre tarif montera très vite !  

Le placement des invités à table le soir du mariage

Pour la soirée…

Pour la partie « soirée », ça se corse. Et oui ! Il va falloir définir les fameuses « tables ». Qui avec qui ? Vous allez passer du temps à créer l’alchimie idéale des tables de la salle de réception. D’ailleurs, nous allons casser vos illusions : vous ne pourrez pas rendre tout le monde heureux ! Il y aura toujours des râleurs qui se demanderont qui est ce personnage bien « lourd » à leur droite ! 
Donc faites au mieux, et pour éviter tout incident diplomatique, proposez à vos parents de contrôler les tables une fois celles-ci réalisées. Car oui, c’est bien vous qui les définissez, mais quelques paires d’yeux supplémentaires, peuvent garantir au mieux que les invités seront satisfaits de leur placement.

placement de table des invités

La table des mariés

La traditionnelle table des mariés peut être respectée si vous aimez les traditions, soit les parents des mariés à droite et à gauche des époux. Puis toujours à cette table, les parents très proches, frères et sœurs… Mais il est vrai que cette tradition vole un peu en éclat… Place à la jeunesse et à la fête ! Si votre choix porte sur les amis les plus proches pour vous amuser et faire la fête, dites-vous que c’est votre Grand Jour, donc faites ce choix ! Expliquez-le à vos parents qui, nous l’espérons, le comprendront très bien ! Et faites-en de même pour eux, placer leurs meilleurs amis à leur table, ils s’amuseront d’autant plus ! Nous vous recommandons donc de créer vos tables par génération bien sûr ! La complicité, les échanges, les souvenirs et les rires n’en seront que plus sincères !

Ensuite, certains invités seront moins faciles à placer à table. Là étudiez comme vous le pouvez leur personnalité, pour que l’harmonie et l’entente soit au rendez-vous. Au besoin, passez des coups de fils aux amis et à la famille pour vous réconforter et vous aider dans vos choix. Une fois de plus, faites ce qui vous semble être juste et bien, mais vous ne pourrez pas tout garantir et tout contrôler.

Mais surtout ne vous inquiétez pas ! Cette partie de choix des invités et de placement prend du temps certes mais il définit en partie la réussite du mariage. Mais vos invités savent que c’est votre « plus beau jour ». Ils feront donc tout de leur côté pour que celui-ci le soit !